13 Nov 2014

AGIRC-ARRCO : les caisses se vident

0 Comment

AGIRC-ARRCO : les caisses se vident

AGIRC-ARRCO : dans l’état actuel des choses, le régime des salariés (ARRCO) aura épuisé ses réserves en 2027, celui des cadres (AGIRC) en 2018. De ce fait, les deux régimes risquent la banqueroute, car ils ne peuvent pas emprunter pour payer leurs pensions. La situation difficile des régimes appelle des décisions douloureuses. Les prévisions de croissance sont trop faibles pour relancer l’emploi et donc les cotisations retraites.»

 Fusions des deux régimes AGIRC-ARRCO ?

Les solutions proposées par les syndicats sont évidemment divergentes. Le Medef milite pour repousser à 65 ans l’âge auquel un salarié ou un cadre peut bénéficier d’une pension complémentaire pleine et entière. La CGT propose d’aligner les salaires des femmes sur ceux des hommes pour combler les déficits. FO veut augmenter les cotisations. La CFDT revendique la fusion des deux régimes : «Il n’y a pas trente-six solutions : soit on fusionne, ce qui renforce la solidarité du système en faveur des cadres, soit on demande à ces derniers de payer tout le prix du redressement financier», confirme un responsable syndical.

 Les cotisations ne suffisent plus à payer les pensions

Quelque soit la réforme qui doit être engagée AGIRC-ARRCO, l’équilibre des comptes semble compromis à terme. En effet, la disparition de l’AGIRC permettrait seulement de gagner quelques années de répit sans résoudre le problème de fond : les cotisations ne suffisent plus à payer les pensions.

Consulter l’article : www.lefigaro.fr

[top]