essay my favourite town geometry practice and homework special right triangles extended essay cover sheet maneuvering the middle linear relationships homework 6 contoh thesis degree uitm pdf critical thinking higher order thinking skills

Hausse de 10 % des actions européennes avant la fin de l’été ?

Hausse de 10 % des actions européennes avant la fin de l’été ? Les stratèges de la banque américaine ont augmenté leur objectif sur l’indice STOXX 600 à 460 points pour le troisième trimestre 2021. Les experts anticipent une accélération de la croissance économique européenne. Elle est liée à l’amélioration du rythme de vaccination et une forte reprise de l’activité aux états-Unis.

Le PIB américain à plus 6,5 % cette année ?

Le produit intérieur brut américain est attendue à plus 6,5 % cette année : au plus haut depuis 1984. La zone euro devrait en profiter : croissance de 5 % au deuxième trimestre et de 7 % au troisième. Un indicateur avancé PMI Composite passant de 48 aujourd’hui à 61 en août prochain, au plus haut depuis avril 2000.

Des profits attendus en forte hausse

Le profit des entreprises en hausse de 37% cette année et de 27% l’an prochain (prévision). Son recul a été de 30% en 2020. Les stratèges sont redevenus positifs sur les actions européennes. Elles sont portées par de meilleures perspectives et un prix du pétrole plus élevé.

Ils préfèrent les valeurs cycliques aux défensives et «sur-pondèrent» à nouveau les biens d’équipement portés par la dynamique chinoise. Ils conservent un avis positif sur les financières, le luxe, les matériaux de construction, le pétrole, les logiciels et les actions allemandes.

Les secteurs favorisés par la hausse des rendements obligataires : les actions «value» de préférence aux actions «growth», les banques et l’assurance.

En revanche, BofA Securities «sous-pondère» les valeurs pharmaceutiques, les utilities et l’immobilier.

Gare à la hausse des taux réels

Les principaux risques viendraient d’une moindre efficacité des vaccins contre les nouveaux virus ou d’une hausse trop rapide et désordonnée des taux réels (taux nominaux moins l’inflation).

Ils prévoient une rechute du Stoxx 600 à 410 points en fin d’année. Cette rechute s’expliquerait par la remontée des taux d’intérêt réels et le ralentissement de la dynamique de croissance.

Consulter l’article : Le revenu 06/03/2021

Consulter l’article : Le Journal de l’Économie 10 Mars 2021

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires